moteur de recherche

Plan de continuité pédagogique et infos confinement

Région Ile-de-France : autorisation de déplacement pour l'usage des transports en commun

Les déplacements en transport en commun en Ile-de-France sont subordonnés, dès lors qu'ils s'effectuent entre 6h30 et 9h30, et entre 16h et 19h, à la délivrance, par l'employeur, d'une nouvelle attestation dont vous trouverez le modèle en pièce jointe. Sa périodicité étant laissée à l'appréciation de l'employeur, en fonction de l'organisation du travail mise en place, celle-ci sera hebdomadaire au sein de l'université, notre organisation des présences sur site étant basée sur une semaine glissante.

A compter du lundi 18 mai 2020, la signature de ces autorisations vous est déléguée, en tant que responsable de composante, de laboratoire, de service, de direction ; cette délégation vous est donnée pour assurer un retour rapide et adéquat à vos personnels, en cohérence avec les informations déjà fournies. Vous pouvez d'ores et déjà les préparer pour la semaine prochaine, le cas échéant.

Courrier de la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation à la communauté universitaire

La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a souhaité s'adresser directement à l’ensemble de la communauté universitaire, à travers un courrier que nous portons à votre connaissance : https://filesender.renater.fr/?s=download&token=41262eed-9059-4341-b6b6-601342e6358e

Fin de la dixième semaine : informations sur nos collègues, début du retour à l’activité sur site et évolution après l'été

Dans un contexte général de baisse régulière des nombres quotidiens de décès, de nouveaux cas et d’admissions en réanimation, nous n’avons heureusement pas de drame à déplorer au sein de notre collectif, et nos quelques malades se remettent. Cette période douloureuse à l’échelle nationale a laissé des traces dans la population, et donc chez nous également : la réouverture partielle des locaux a donné l’occasion de constater que les gestes barrières étaient bien respectés, en particulier le port du masque. La conscience collective de la rémanence du virus est bien là.

Nous allons poursuivre prudemment pendant les semaines qui viennent, l’évolution nationale et locale de la situation sanitaire guidant nos propres adaptations d’organisation.

Il faut aussi que nous réfléchissions collectivement à notre avenir, et de manière plus urgente à la manière dont nous allons reprendre nos activités après l’été. Plusieurs scenarii peuvent être imaginés : en septembre, tout ira bien, la reprise se fera « comme avant » ; en septembre, ce sera comme en mars, le confinement sera réinstauré après l’été si les mesures sanitaires ne sont pas respectées ; en septembre, la situation sera proche de celle que nous vivons maintenant, avec beaucoup de contraintes mais des possibilités réelles de déplacements et donc de venues sur site, même si elles restent limitées. Nous allons travailler sur la troisième hypothèse, qui permet d’être plus réactifs grâce à une organisation plus adaptable.

Je peux déjà vous annoncer que nous avons décidé – sans attendre les notifications des tutelles – d’accompagner les composantes de recherche et de formation sur les sujets les plus urgents qu’elles ont signalés par des moyens spécifiques. Les deux sujets retenus sont l’accompagnement des personnels de recherche en fin de contrat (doctorants en fin de thèse – potentiellement retardée par le confinement ; post-doctorants ou CDD en fin de contrat repoussée du fait du confinement), et l’accompagnement des évolutions pédagogiques en privilégiant les renforcements nécessaires pour les étudiants des deux premières années de licence.

L’Université a décidé de provisionner un budget de 2 millions d’euros en masse salariale pour ce faire. Par ailleurs, le travail sur un plan global d’investissement, notamment en termes de matériels numériques et de logiciels, est en cours de construction pour faciliter les alternances entre travail sur site et travail à domicile. Enfin, nous recherchons une solution permettant à chaque étudiante et étudiant de disposer pour une somme supportable, éventuellement mensualisée, d’un ordinateur portable lui permettant de poursuivre ses études quel que soit le niveau d’ouverture de nos campus.

Fin de la neuvième semaine de confinement : informations sur nos collègues et retour à l’activité sur site

Les nouvelles de la santé de nos collègues et de nos étudiants sont similaires à celles des semaines précédentes, et nous en sommes tous soulagés. Nous avons pu reprendre contact avec une grande partie des étudiants qui n’avaient pas de moyens informatiques de communication, grâce à l’implication d’un groupe d’étudiants « UGE Line » que nous remercions de tout cœur.

Nous sommes à la veille de la reprise d’activité sur site, les propositions synthétisées par la DGS ou le directeur de campus (selon le site) ont permis d’aboutir, selon les sites, à des accords avec nos prestataires sur les modes de restauration, de nettoyage, d’accès, de mise à disposition de matériels de protection, etc.

La présentation au CHSCT conjoint mardi 12 mai a permis de faire évoluer ou de préciser certains points. Le CTEP conjoint – cet après-midi – s’est prononcé sur le projet, et un point sera fait à la fin du mois en CHSCT conjoint et en CTEP conjoint pour un retour d'expérience tiré des premiers jours de reprise.

Chacun de nos campus est prêt maintenant à accueillir les premières personnes de retour le 18 mai, selon des conditions qui dépendent du site en général, et de votre propre activité.

Concernant les quatre écoles - Eav&t, EIVP, ENSG, ESIEE Paris -, elles se réunissent dans le cadre d'instances propres à leur périmètre en lien avec leurs tutelles, et mettent en place leur plan de reprise en cohérence avec le plan global de l’Université.

Si vous faites partie des collègues qui ont prévu de passer sur votre lieu habituel de travail, vous trouverez sur intranet à la nouvelle rubrique « Organisation Risque Sanitaire » un document vous donnant les règles à suivre par campus ; elles ne sont pas identiques d’un site à l’autre, pour tenir compte de sa taille, de la structuration de ses bâtiments, du type d’activité… Merci d’en prendre connaissance avant de venir ; elles sont faites pour mieux vous protéger et, le cas échéant, vous éviter des déconvenues.

Si vous faites partie des collègues qui comptent rester en travail depuis votre domicile, et qu’il vous manque du matériel informatique pour l’exercer plus aisément, n’oubliez pas dans les semaines qui viennent de le faire savoir par l’intermédiaire de vos responsables.

Si vous ne pouvez pas venir sur site pour des raisons personnelles (à confirmer auprès de votre DRH) et que le travail à domicile n’est pas possible, vous resterez en autorisation spéciale d’absence, votre salaire étant conservé.

La mise à jour de la programmation des présences se faisant par quinzaine glissante, il est toujours possible de les faire évoluer, en fonction de vos contraintes qui, elles aussi, peuvent changer ; faites le également par l’intermédiaire de vos responsables.

La distanciation sociale est une expression qui peut nous sembler étrange pour désigner une société qui se veut inclusive, mais  elle est une nécessité réelle pour que nous puissions reprendre une vie un peu plus normale. Les contraintes que nous vous demandons de respecter sur site vont rapidement  paraître pesantes ; mais souvenons-nous qu’elles sont là pour nous protéger. C’est notre responsabilité collective.

Fin de la huitième semaine de confinement : informations sur nos collègues et la construction de notre plan de retour à l’activité sur site

Les nouvelles dont nous disposons de la santé de nos collègues et étudiants sont similaires aux semaines précédentes, c’est-à-dire quelques personnes qui tombent malades et qui guérissent, plus ou moins rapidement, avec un épuisement plus ou moins marqué. Nous leur souhaitons bien sûr une bonne convalescence, et nous sommes heureux de constater que le nombre de collègues ou étudiants touchés par cette maladie diminue.

Nous avons cette semaine assemblé les propositions de toutes les composantes et services, par campus, et – pour faire très simple – les projets par campus montrent une bonne application des principes soit : une proportion importante de personnes restant en travail à domicile, une bonne organisation du roulement des personnes venant quelques demi-journées ou un peu plus sur leur site habituel.  Ainsi, une moyenne d’un peu moins de 15 % de présence sur l’ensemble de l’université, avec des extrema autour de 10 % à 30 % selon le type d’activité, permet de ne pas avoir de point d’accumulation de personnes dans les bâtiments. Les unités mixtes de recherche étant prises en charge par leur hébergeur, tous les personnels de ces unités ont donc été pris en compte lorsque leur adresse professionnelle est celle d’un de nos bâtiments.

Les arrivées prévues en transport en commun – lorsque, bien sûr, il est disponible – sont également limitées. Les demandes de matériels ont porté prioritairement sur un équipement permettant le travail depuis le domicile, puis sur des compléments (écrans et claviers, principalement) pour rendre ce travail plus ergonomique. La bonne connaissance des présences permet aussi à la direction générale des services et aux directrices et directeurs de campus de donner des quantités prévisionnelles aux services de restauration, de nettoyage, de sécurité … pour leur permettre également de s’organiser.

Ces éléments ont été communiqués, ainsi qu’un document rassemblant l’ensemble des règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, au CHSCT conjoint qui se tiendra le 12 mai, et au CTEP conjoint qui se tiendra le 15 mai.

Le 15 mai en fin de journée vous sera donc donné le feu vert  – ou pas – pour la mise en œuvre de notre plan de retour à l’activité sur site (« PRASS ») avec un démarrage au 18 mai, avec certains points complémentaires qui pourraient surgir d’ici là.

La programmation des présences sur site sera poursuivie dans les semaines qui viennent par quinzaine glissante (c’est-à-dire une confirmation en fin de semaine N de la prévision pour la semaine N+1, et prévision pour la semaine N+2). La mise à jour de semaine en semaine devrait être de plus en plus simple et moins gourmande en temps.

La fin du confinement strict n’est pas le retour à notre organisation habituelle, vous le savez déjà. La mise au point d’un retour sur site nous demandera des ajustements et une analyse toutes les semaines des points difficiles et des partis pris réussis. Nous allons tenter de limiter les changements dans les instructions générales que nous diffusons, mais comme pour toute action expérimentale (nous n’avons jamais fait !), il serait surprenant que nous n’ayons pas besoin d’ajustements dans le futur.

Je voudrais remercier l’ensemble des composantes et des services pour leur réactivité dans la construction des réponses afin que nous puissions toutes et tous nous adapter, en tant qu’individu et en tant qu’établissement, à la situation à venir. Cela a été un travail conséquent, mais nécessaire. Je voudrais aussi remercier l’équipe de la direction générale des services et des directrices et directeurs de campus, la mission Hygiène et Sécurité et ses relais en région ainsi que les services de la communication pour leur travail rapide et la mise en commun de leurs idées, qui nous a permis d’avoir presque du premier coup une solution prévisionnelle de retour partiel sur site qui fonctionne.

En cette fin de semaine 8 raccourcie, l’équipe de présidence et moi espérons que vous passerez un week-end prolongé reposant et déconnecté. Pensons demain, en ce jour de commémoration du 8 mai, à toutes les guerres du monde, à la paix que nous connaissons sur notre territoire et à celles et ceux, de tous côtés, qui sont morts pour elle. 

Fin de la septième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement

Notre communauté (personnels comme étudiants) continue d’être relativement épargnée par la pandémie, mais nombre d’entre nous connaissent des drames chez leurs proches, liés ou non au coronavirus. Pensons également à eux et à leur deuil qui est encore plus difficile à faire en ce moment. Saluons aussi l’engagement de nombre de nos étudiants, qui œuvrent au sein de réseaux d’entraide, travaillent dans des commerces de première nécessité ou assurent encore la garde d’enfants de soignants.

Les principes du plan de retour à l’activité sur site dont je vous avais tracé les grandes lignes la semaine dernière sont conformes aux annonces faites mardi par le Premier ministre à l’Assemblée Nationale. Il est clair qu’il faut se préparer à des évolutions disparates entre campus, à des retours en arrière éventuels, et que notre organisation doit gagner en résilience pour faire face à une situation en constante évolution. 

Les documents (principes, calendrier et actions à mener) sont maintenant disponibles sur notre intranet. Les propositions venant de chacune de nos structures arrivent et sont assemblées, pour une première relecture lundi prochain et une demande éventuelle de précisions ou d’ajustements. Ces informations permettront également aux responsables de campus de mener les discussions avec nos fournisseurs, sur la restauration locale éventuelle, de vérifier que les équipements en masques ou gel hydro-alcoolique seront distribués en quantités suffisantes, etc. La décision de validation ou non des propositions venant de chaque structure dépendra du nombre total de personnes qui pourraient être simultanément sur site, et de la disponibilité sur chaque campus des équipements de protection.

N'oubliez pas que le virus continue d’être présent, que l’impatience de vivre à nouveau « normalement » peut amener à des imprudences qui feraient à nouveau s’embraser l’épidémie. Cependant, nous pouvons tous avoir absolument besoin de sortir et de retourner « au moins un peu » travailler pour retrouver cette vie régulière et bien connue qui nous manque, et c’est normal, et c’est une raison tout à fait recevable pour demander un retour sur site.  

La vie en ce moment est compliquée, parce que nous n’avons pas l’habitude de tels bouleversements. Nos références changent, nous ne savons pas si elles changent pour quelques semaines, pour quelques mois, ou plus, et cette incertitude augmente aussi l’inquiétude. Heureusement, nous vivons à une époque dans laquelle les connaissances scientifiques permettent de comprendre ce qui se passe, et d’apprendre à gérer et soigner de mieux en mieux, de semaine en semaine, et pas de siècle en siècle comme pour d’autres épisodes douloureux du dernier millénaire !

Fin de la sixième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement à venir

Voici notre sixième semaine de confinement qui s’achève, et je n’ai – heureusement – pas de nouvelle plus alarmante que les semaines précédentes à vous communiquer sur la situation sanitaire de nos collègues.

Nous avons lancé hier après-midi le processus de construction de notre organisation provisoire pour démarrer une reprise d’activité sur site.

Les principes en sont :

A court terme, c’est-à-dire jusqu’à l’été :

Les personnes qui le peuvent continueront à travailler depuis leur domicile

Les personnes qui ne peuvent pas le faire pour des raisons de manque de matériel se verront attribuer le plus rapidement possible le matériel adéquat pour les aider à rester chez elles

Les personnes qui ne peuvent pas le faire pour des raisons de définition de leur poste pourront venir sur leur campus habituel, sous conditions à définir localement ; une organisation particulière  devra être envisagée pour diminuer le nombre de personnes présentes en même temps au même endroit et assurer ainsi la distanciation sociale

Les personnes qui ne peuvent pas travailler depuis chez elles pour des raisons de définition de leur poste, mais qui sont fragiles, ou qui sont en charge de personnes fragiles ou d’enfants, ou dans des situations particulières peuvent être autorisées à rester chez elles après s’être signalées auprès de la DRH.

A moyen terme (un à deux ans), une réflexion permettant une beaucoup plus grande souplesse et résilience de notre organisation sera menée. La manière dont l’épidémie va évoluer dans les trois prochains mois définira l’horizon temporel que nous devons viser, et les efforts plus ou moins pérennes de distanciation que vous devez faire et qui devront peut-être se transformer en habitudes.

Nous allons publier sur notre intranet la semaine prochaine le plan de retour à l’activité sur site (« PRASS ») accompagné des demandes faites à vos responsables. La mise en place des conditions et de l’organisation du travail repose en effet sur les différents responsables de composante, de service, ou d’entité, au plus près des unités de travail. Pourquoi ne pas publier le PRASS dès maintenant ? Parce qu’il est encore en discussion dans les différentes instances de l’Université. Pourquoi alors avoir lancé sa mise en œuvre ? Parce qu’il est plus aisé de fermer brutalement que de rouvrir avec prudence, et qu’il nous faut du temps pour que les structures se préparent, et pour vérifier que les projets sont globalement cohérents. Quand pourra-t-on commencer à revenir dans les sites ? À ce stade, pas avant le 18 mai pour la très grande majorité d’entre nous.

Nous sommes tous conscients que le pilotage d’une organisation demande de la visibilité et c’est ce que l’équipe de la présidence et tous les dirigeants de l’Université tentent de vous donner. Nous sommes également tous conscients que – pendant une crise sanitaire que personne d’entre nous n’avait encore vécue – ce que nous savons aujourd’hui peut être faux demain. Restons prudents et modestes devant tout ce que nous ne savons pas sur l’évolution de cette épidémie.

Je voudrais maintenant vous rendre compte d’une action lancée il y a trois semaines, qui consistait à envoyer une lettre pour permettre à nos collègues isolés de se signaler. Certains n’ont peut-être pas encore reçu ce courrier (par exemple si leur confinement se passe à une autre adresse que celle dont nous disposons), mais cette lettre a permis à quatre personnes de reprendre contact avec nous et avec les services dont ils avaient besoin.

Enfin, permettez-moi de finir sur un « merci » général ! De nombreux collègues travaillent beaucoup, dans des conditions qui peuvent être pénibles, d’autres ou les mêmes s’investissent auprès d’étudiants qui sont parfois dans des situations personnelles très difficiles, les services support arrivent à – justement – supporter l’ensemble du système sans faillir ; je vous propose donc, si vous applaudissez les équipes soignantes le soir, d’ajouter quelques claquements de mains pour vous et vos collègues, vous le méritez aussi.

Fin de la cinquième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement actuel

Les nouvelles que nous avons de nos collègues malades sont satisfaisantes (les « anciens » malades se remettent bien, même si certains en sortent particulièrement affaiblis, les « nouveaux » sont pour le moment stables). Je ne peux malheureusement pas en dire autant pour nos proches ou nos amis, l’annonce de décès nous touche tous et l’information met parfois du temps à nous parvenir, ce qui ajoute au choc. Chacun d’entre nous peut être concerné, chacun d’entre nous pense aussi aux autres et les soutient.

Cette semaine devait être une semaine pour diminuer un peu l’activité de ceux qui peuvent télétravailler, mais l’annonce de la date du 11 mai pour entamer – peut-être – un processus de reprise d’activité a finalement lancé beaucoup de discussions sur la (les ?) meilleure(s) manière(s) de reprendre.

Nous avons plus de temps devant nous pour préparer la réouverture que la fermeture, mais le processus à monter est en fait plus compliqué. Nous savions en mars que fermer voulait dire abandonner certaines activités, et nous l’avons organisé. Il ne faudrait pas croire que rouvrir permettra de tout reprendre comme si rien ne s’était passé !

Certains d’entre nous devrons rester confinés (en fonction de leur âge, de leur état de santé, de leurs obligations familiales, …). La distanciation sociale, plus les règles sanitaires qui nous seront annoncées dans les semaines qui viennent, continueront à s’imposer. Les interdictions de voyager vont probablement également perdurer.

Nous avons commencé à travailler à un cadre de reprise d’activité, qui devra être décliné par service, par composante, par entité, par campus, mais dont les grandes lignes sont : investir pour pouvoir restructurer nos activités réalisables à distance et réorganiser les activités qui ne le sont pas de manière à limiter au maximum les interactions entre les personnes.

A court terme, ces dispositions nous permettront d’être résilients ; si un confinement nouveau (partiel, régional, par âge…) devait nous être imposé, nous aurons les outils et l’organisation pour nous permettre de poursuivre nos activités plus sereinement. A moyen terme, cela peut même nous aider à diminuer nos temps de transports, notre empreinte carbone, à intégrer plus facilement des étudiants étrangers. Essayons de transformer la contrainte en opportunité !

Le risque majeur que je vois dans ces solutions est bien sûr la perte de lien social et physique entre les collègues, avec les étudiants, le repli sur soi. Les humains sont avides de liens sociaux, ils ont besoin de ces contacts, ils souffrent de leur absence. Il faut que nous y pensions et que nous trouvions collectivement des solutions.

N’oublions pas que, dans le préambule de nos statuts, nous avons inscrit que notre « manière de travailler (sera) attentive à l'ensemble de la communauté : personnels, enseignants, chercheurs, étudiants, partenaires avec une éthique particulière préalable à toutes ses actions : engagée pour la promotion sociale, l'égalité des femmes et des hommes, la qualité du dialogue social et de la vie au travail, la responsabilité sociétale et environnementale ».

Il va nous falloir ensemble trouver comment protéger chacun d’entre nous, et en même temps protéger notre collectif de travail et notre qualité de vie au travail. Je vous laisse y réfléchir !

Fin de la quatrième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement actuel

Voici quelques nouvelles de notre quatrième semaine de confinement.

Tout d’abord, nous avons toujours connaissance de collègues malades, mais pas de cas plus grave parmi eux, et de collègues guéris. En revanche,  l’augmentation du nombre de cas graves et de décès dans le nord du pays et en région parisienne a été ressentie directement, au travers des proches et des amis. L’impossibilité de participer physiquement au deuil est très dure à supporter, vos collègues peuvent avoir besoin d’un mot de soutien et de compassion quand vous savez qu’ils ont été touchés ; celle de l’université leur est toute acquise.

Une manière de garder un lien avec les collègues est l’utilisation de visioconférence ou de la messagerie instantanée, et vous avez dû voir dans les médias que de nombreux logiciels font actuellement l’objet d’une attention particulière suite à des failles de sécurité identifiées. Nos conseils sur les usages des différents outils vous aideront à faire votre choix : ils relèvent d’un équilibre entre la bonne ergonomie, la performance et la confiance que nous pouvons avoir à la fois dans le respect des aspects règlementaires et la mise en œuvre effective des engagements concernant la manipulation des informations véhiculées.

Si votre métier ne vous permet pas de télétravailler mais que vous avez accès à une liaison internet avec un écran suffisamment grand, je vous invite à regarder la proposition de formation qui vous est parvenue par mail jeudi après-midi ; je remercie les deux directions RH qui ont réussi à mettre sur pied cette bibliothèque des formations en ligne et à la rendre accessible à tous.

Nos collègues sur tous les campus ont participé selon leurs compétences à l’effort global pour fournir en matériels et protections les centres hospitaliers, les maisons de retraite, les services de police ou de gendarmerie. Les initiatives ont été regroupées et vous les retrouverez bientôt sur intranet. Je voudrais vous signaler une nouvelle adresse : impression3d@univ-eiffel.fr, qui fédère une communauté de collègues investis, grâce à l’impression 3D, dans la production de visières de protection, de pièces pour respirateurs…en collaboration avec des organisations partenaires et des structures de santé.

Nous vous avons également adressé un appel à idées national mardi matin - idées visant à avoir un impact sur la situation actuelle - pour obtenir rapidement un avis d’experts et / ou une validation permettant le déploiement général de l’idée sur le territoire ; vous le retrouverez dans le mail qui a pour objet « Comité d’Analyse Recherche Expertise », soit CARE. 

Fin de la troisième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement actuel

Voici la troisième lettre de « fin de semaine de confinement » qui devient maintenant une tradition.

Quelques nouvelles de nos collègues : ceux qui nous ont fait part de leur maladie se remettent, parfois doucement, nous n’avons pas d’information sur des cas plus graves. Nous connaissons tous, malheureusement, à travers nos proches et nos amis, des personnes qui sont touchées, en réanimation, ou décédées. Nous pensons à elles et nous accompagnons nos collègues ainsi touchés, à qui nous transmettons soutien et compassion. Surtout, nous nous souvenons que c’est bien pour limiter le nombre des malades que nous nous confinons et que nous acceptons des contraintes ou des tensions qui ne seraient sinon pas admissibles.

Une de nos collègues nous a rappelé hier une citation de Blaise Pascal : « Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre » ; je ne sais pas si tout le malheur des hommes en vient, mais je sais que c’est très difficile à faire. Des tensions peuvent commencer à se faire jour, au travers d’incompréhensions, de réactions trop fortes, qui passent souvent par mail ; or le mail est un écrit, et toute la nuance que l’oral et la communication non-verbale apportent est perdue. Quand vous écrivez un mail, pensez à le relire en vous mettant à la place de celui qui le lira sans savoir ce que vous avez en tête ; quand vous recevez un mail, lisez-le en imaginant que la personne qui vous a écrit a essayé d’être claire, et de vous apporter une information utile, pas de vous agresser.

A propos du contexte actuel que nous traversons, un guide, désormais disponible sur l’intranet, recense les bonnes pratiques afin de vous permettre de travailler de chez vous dans les meilleures conditions possibles, en fonction des circonstances et selon les moyens dont chacun dispose.

Une autre question traverse les médias, et nous aussi, évidemment, celle des congés. Cela pourrait paraître étrange, de parler de congés en étant confinés, puisque l’on ne peut pas sortir. Mais congé n’est pas synonyme de déplacement puisqu’il veut dire « période pendant laquelle il y a interruption de travail » (Larousse).  Je vous ai déjà dit qu’il faudrait prendre du temps pour vous et vos proches, et vous déconnecter si vous pouvez télétravailler, ou organiser différemment vos journées si vous ne le pouvez pas, pour marquer un temps de rupture.

Il est également très important de s’accorder une vraie coupure au-delà de nos organisations quotidiennes. Pour les parents qui ont dû assurer l’école à la maison, c’est aussi une période de repos attendue qui va s’ouvrir pour eux et leurs enfants, avec les vacances scolaires qui vont débuter.

En ce qui concerne nos formations, là aussi un temps de repos, souvent prévu par les calendriers des différentes formations, est indispensable pour les personnels, enseignants, enseignants-chercheurs qui assurent la continuité pédagogique. Cela permettra également un allègement de quelques jours de la charge de travail de nos étudiantes et étudiants. Certains d’entre eux peuvent d’ailleurs rencontrer des difficultés sociales et matérielles, et ils sont, autant que possible, repérés et accompagnés par l’université.

Pour marquer un temps de diminution d’activité, nous  allons aussi ralentir les réunions et les discussions, au niveau central de l’université, pendant la semaine du 13 au 17 avril.

L'université a décidé de ne pas imposer de fermeture ou de dépôt de congés obligatoires : nous pensons en effet que chacun est responsable et conscient des enjeux liés à son poste et qu'il importe de faire confiance pour gérer cette période.

Prenez donc les congés nécessaires, tant pour votre bien être et celui de vos proches que pour être prêt à affronter les enjeux de la reprise. Que vous soyez en télétravail ou en autorisation d’absence, posez vos congés comme vous le faites habituellement ; faites-le aussi par mesure de solidarité et par équité de traitement avec l'ensemble du personnel.

Quand la reprise arrivera, quelle que soit sa forme, la période d’activité sera forcément intense : reprise des fonctions « normales », rattrapage quand c'est possible des retards pris, organisation d'examens à revoir, etc. A ce moment, l'examen des congés se fera en fonction de l'intérêt du service et nous serons toujours attentifs à vos conditions de travail.

Je vous avais demandé la semaine dernière de nous signaler des personnes qui seraient isolées, mais nous ne sommes toujours pas sûrs d’avoir des nouvelles de tous nos collègues. C’est pourquoi j’ai envoyé aujourd’hui une lettre par voie postale à toutes et tous, qui rappelle quelques informations et conseils déjà disponibles sur intranet, et qui propose de maintenir un lien par téléphone ou par lettre. Si vous me lisez maintenant, cette lettre pourra vous servir d’aide-mémoire, car l’envoi à toutes et tous étant le moyen le plus sûr pour n’oublier personne, vous la recevrez également !

Il me reste à vous remercier, au nom de l’équipe de présidence, pour tous les efforts que vous faites, dans les sphères collectives ou privées, pour que ce confinement soit le moins désagréable possible ainsi qu’à vous souhaiter, ainsi qu’aux personnes avec lesquelles vous pouvez être confiné(e), un week-end reposant.

Deuxième semaine de confinement : informations sur nos collègues et notre fonctionnement actuel

Nous terminons notre deuxième semaine de confinement, et je voudrais vous donner quelques informations sur nos collègues et aussi sur le fonctionnement actuel de l’université.

 

Tout d’abord, nous comptons maintenant plusieurs collègues et plusieurs étudiants malades du coronavirus. Nous pensons à eux et à leurs proches et leur souhaitons bien sûr un rétablissement total.

 

Nous avons eu des nouvelles de beaucoup de nos collègues par divers moyens, mais certains restent isolés. Il n’est évidemment pas question pour l’université d’être intrusive dans leur vie privée, mais si vous pensez que l’un ou l’une de vos collègues se trouve dans cette situation, indiquez-le aux directions des ressources humaines qui pourront lui écrire pour lui proposer plusieurs manières de prendre contact.

 

De manière générale, les fonctions prioritaires de l’université sont tenues grâce à l’effort très conséquent de nombre de nos collègues. Je les en remercie sincèrement, mais je voudrais également qu’ils se protègent ; je vous en parlerai plus loin. Nous sommes toujours en situation dégradée, et nous allons le rester pendant toute la période du confinement. Si certaines fonctions essentielles restent tenues, d’autres le sont partiellement ou pas du tout. Nous rattraperons ce retard ensuite, mais plusieurs semaines (ou mois, selon la durée finale du confinement) seront nécessaires pour arriver à le résorber. De la patience et de la compréhension envers vos collègues sont, et seront longtemps, nécessaires ; je vous en remercie d’avance pour eux.

 

La distribution d’ordinateurs et de tablettes à des étudiantes et des étudiants qui n’en disposaient pas est en cours, mais nous n’en avons pas suffisamment pour toutes et tous. Merci aux services, composantes, labos, et merci aux Écoles, qui se sont mobilisés pour les aider.

 

Les masques et protections diverses dont nous disposions ont été donnés à des hôpitaux ou des services publics qui en avaient besoin. Des collègues profitent de leurs compétences techniques pour fabriquer d’autres types de protections, en relation avec des hôpitaux. Ces missions ont occasionné quelques déplacements sur le lieu habituel de travail, mais en faible nombre et de faible durée, et toujours sur dérogation exceptionnelle. Merci également à eux.

 

Je voudrais enfin terminer par vous rappeler que, comme nous sommes dans une période exceptionnelle, il est inutile d’essayer de faire tout ce que vous aviez l’habitude de faire. Vous ne pouvez pas y parvenir et essayer vous assurera peut-être un sentiment d’échec, pernicieux en ces temps d’isolement social. Séparez bien vie privée et vie professionnelle. Nous vous proposerons en début de semaine prochaine des conseils et des fiches pour vous aider à organiser votre lieu et votre temps de travail, prodiguer quelques conseils d’exercices physiques, …

Le canard confiné 4

En mai, ferons-nous ce qu'il nous plaît ? Les jours rallongent et le confinement raccourcit. Restons prudents et sages et fidèles à nos postes. En attendant le vent de la liberté, nous vous offrons un brin de bonheur avec notre petit Canard loin d'être boiteux grâce à vous. Vos contributions de plus en plus diverses et nombreuses nous font bien plaisir et permettent de voir que le moral reste au beau fixe.

Merci à tous les poétesses et poètes de la semaine, aux geeks vintage et scientifiques de tout style et les artistes de la semaine.

Le thème du récit de la semaine dernière, en clin d'oeil à Gustav (Klimt) et son Baiser, a particulièrement inspiré les femmes de l'université, mais où sont les hommes ? Nous espérons que vous aurez davantage d'imagination cette fois-ci.

Bravo à tous ceux qui ont trouvé le code pour ouvrir le cadenas, il s'agissait bien du vert/rouge/marron. Nous vous offrons un nouvel exercice dans cette édition.

Dans l'attente de découvrir vos créations et d'emmener dans la valise de nouveaux mots, prenez soin de vous et restez à la maison !

Le canard confiné 3

À la quarantaine (de jours confinés), la vie mène doucereusement son cours tandis que l'horizon s'éclaircit. Il semblerait que les lecteurs se délectent du Canard, lui offrant même pour certains, des vers et du pain afin de bien l'alimenter.

Gardez tous cette bonne humeur, la Vice-présidence s'occupe de vous cuisiner les meilleures nourritures de l'esprit avec vos ingrédients. Continuez à nous écrire, à raconter votre confinement en vers, en mots ou en images et à proposer vos citations !

Si beaucoup applaudissent à leur fenêtre tous les soirs à 20h tous les personnels soignants et exposés, nous, nous avons envie de vous applaudir pour vos photos, vos idées et votre « Récit exquis du confinement ». Bravo à tous pour ce dernier récit très onirique et musical, avec un joli hommage à Christophe en incursion.

Merci à Gugus et son violon \uD83D\uDC49(https://www.youtube.com/watch?v=U8eOX0Qk3lY)

Les moins littéraires ne sont pas en reste, nous avons aussi pensé à vous dans cette édition avec un nouveau jeu, résultat, la semaine prochaine. Dans l'attente de découvrir vos créations et d'emmener dans la valise de nouveaux mots, prenez soin de vous et restez à la maison !

Le canard confiné 2

Le Président de la République a annoncé lundi soir le prolongement du confinement jusqu'au 11 mai au moins. La bonne nouvelle, c'est que notre Canard continuera à plonger dans vos boîtes de réception au moins 1 fois par semaine.

Nous vous remercions infiniment pour l'accueil enthousiasmant que vous lui avez réservé et espérons que cette parenthèse récréative vous permettra de garder votre bonne humeur et de découvrir d'autres aspects de vos collègues.

Merci à tous les contributeurs qui ont répondu à notre Canard et qui l'ont nourri. Écrivez-vous, racontez-nous votre confinement au travers de témoignages, photos ou proposez-nous vos citations ou toute autre suggestion...

A lire dans ce Canard le résultat du « Récit exquis du confinement », et ne manquez pas notre nouveau jeu, qui viendra en alternance.

Dans l'attente de découvrir vos productions, prenez soin de vous et restez à la maison ! 

Le Canard confiné

Depuis le début du confinement, chacun d’entre vous a sans doute établi son rythme, alliant travail à distance, école à la maison, cuisine expérimentale et vie personnelle. Au bout de ces 3 semaines loin du bureau, des salles de classe ou des labos, l’ambiance des couloirs, la pause café et la petite blague du collègue vous manquent... peut-être? Pour vous aider à conserver un lien avec notre communauté, nous vous proposons cette petite newsletter ludique et sans prétention, canard éphémère, participatif, et à parution épisodique indéterminée. Chacune et chacun est libre d'y contribuer à travers des témoignages, des photos, des idées de création, une citation, un conseil... 

Nous comptons également sur votre esprit créatif pour enrichir notre « Récit exquis du confinement ».

Dans l'attente de découvrir vos créations, prenez soin de vous et restez à la maison !

Ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l'organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19

Vous trouverez en lien l’Ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l'organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19

Courrier de la Ministre Frédérique Vidal sur l’organisation de la fin de l’année universitaire sur le plan des activités de formation

Je vous communique le courrier que Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a adressé aux établissements d’enseignement supérieur sur l’organisation de la fin de l’année universitaire sur le plan des activités de formation.

Compte tenu de nos sujets de préoccupation actuels, j’ai souhaité que l’ensemble de l’établissement puisse en prendre connaissance.

La Vice-présidence Formation et innovation pédagogique a communiqué ce jour aux responsables de formation les recommandations qui s’appliquent au sein de notre Université pour la poursuite de la continuité pédagogique, tenant compte de ces dernières annonces.

Formation professionnelle des personnels Gustave Eiffel -Bibliothèque des formations en ligne

Et si vous vous formiez à distance pendant le confinement ?

 

Les équipes formations des personnels périmètres Ex-IFSTTAR et Ex-UPEM vous informent des possibilités de formations à distance dans différents domaines ( appui à la recherche et à l'enseignement, préparation concours, management, bureautique, langues, développement personnel...) disponibles via différentes plateformes.

Vous trouverez ci-dessous l'accès à notre 

 Bibliothèque des formations en ligne

Cette bibliothèque sera actualisée régulièrement et vous pourrez bientôt la retrouver sur l'Intranet Gustave Eiffel.

Les ressources proposées en e-learning sont gratuites, ne constituent pas une liste exhaustive, d'autres cours à distance sont disponibles en navigant sur My-MOOC et Fun-MOOC.

N'hésitez pas explorer, à expérimenter et nous faire part de vos retours qui seront les bienvenus !

 Les cours sont accessibles à tous les agents alors profitez-en !

 

Vos plateformes SAFIRE, CVRH  (pour les agents du MTES) restent accessibles et des formations y sont planifiées: inscrivez-vous et réservez vos places !

Informations Masques barrières

Suite à de nombreuses demandes, voilà le document concernant les masques de protection respiratoire de l'AFNOR.

Il se pourrait, que si nous étions déconfinés, leur usage soit fortement conseillé (pas aussi efficace qu'un FFP2, mais mieux que rien!)

Vous trouverez donc plus bas les renseignements sur les masques barrière ainsi que quelques articles sur les moyens de protection:

https://amp.lefigaro.fr/flash-eco/un-referentiel-pour-fabriquer-ses-propres-masques-edite-par-l-afnor-20200327

https://www.afnor.org/actualites/coronavirus-telechargez-le-modele-de-masque-barriere/

Voici le document AFNOR Spec – Masques barrières publié le 27 mars 2020:

Si vous souhaitez mettre à disposition gracieusement des masques conçus selon ce document, enregistrez-vous sur la plateforme solidaire https://masques-barrieres.afnor.org

Vous avez des suggestions d’amélioration sur le document ? Cela concerne :

Les matériaux, les essais : mbmateriauxessais@afnor.org

La fabrication industrielle : mbfabricationserie@afnor.org

La confection artisanale / DIY : mbconfectionartisanale@afnor.org

L’usage, l’entretien, le stockage  mbutilisation@afnor.org 

Une question générale : masquesbarrieres@afnor.org

Vous trouverez ci-joint la documentation concernant ces masques: Afnor masques barrière annexe B, Afnor masques barrière annexe C

Cela peut servir ! Attestation en ligne

Au cas où vous ne l'auriez pas trouvé, pour vos besoins personnels:

https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/

( à utiliser avec parcimonie !)

 

Des recherches de l'Université expliquées aux plus jeunes

En cette période de confinement, nous vous proposons de partager avec vos enfants différents contenus pédagogiques publiés par le service DSOS ; ces contenus vulgarisés sont adaptés à un jeune public mais ils vous permettront de découvrir, de manière ludique, différentes recherches menées à l’université Gustave Eiffel.

Ainsi, nous vous invitons :


A visionner les animations vidéo du petit robot ELEA expérimentant :

La route du futur,

le véhicule autonome,

la logistique urbaine,

le train du futur

A consulter la collection PETIT CAMPUS, riche d’une dizaine de ressources pédagogiques pour les collégiens et lycéens, expliquant un sujet à travers des textes, des jeux à télécharger, des vidéos ...

 

N’hésitez pas à partager ces ressources dans votre entourage, pour faire germer des graines de scientifiques

 

Une initiative du service Diffusion des Savoirs et Ouverture à la Société (VP Recherche)

Information sur les services répondant aux besoins des agents et des structures dans le domaine médical/social et l'accompagnement des personnes en situation de handicap

L'Université Gustave Eiffel comprend, sur le périmètre ex-UPEM, différents services répondant aux besoins des agents et des structures dans le domaine médical/social et l'accompagnement des personnes en situation de handicap. Aussi vous trouverez ci-dessous un descriptif des missions des services concernés. Ils sont à votre disposition pour échanger avec vous et répondre à vos questions.

 

Service social :

Le service d’Action Sociale s’adresse à tout personnel de l’Université quel que soit sa fonction (enseignant, enseignant-chercheur, BIATSS) et son statut (contractuel, stagiaire, titulaire). L’assistante sociale des personnels est disponible pour vous soutenir et rechercher avec vous des solutions aux difficultés de la vie quotidienne ou dans le cadre du travail. Elle est diplômée d'Etat et mène des entretiens dans le respect du secret professionnel.

L’Université a mis en place une commission d’attribution d’aides exceptionnelles, sous forme de dons et/ou de prêts, qui est pilotée par l'assistante sociale. Cette dernière peut aussi instruire des demandes d’aides externes.

 

Besoin d’information ou d’accompagnement OU simplement Besoin d’ECOUTE.

Contacts :

L’assistante sociale des personnels :    

Nathalie Serpaut : 70 34 - nathalie.serpaut@univ-eiffel.fr

 

La secrétaire du service d’action sociale :

Patricia Buttigieg : 70 07 - patricia.buttigieg@univ-eiffel.fr"

 

Psychologue du travail :

Une psychologue du travail est désormais à disposition du personnel de l’Université.

Elle peut recevoir en entretien individuel toute personne qui s’interroge ou qui est confrontée à une situation délicate en lien avec son travail. Il peut s’agir d’une situation de souffrance au travail, d’une difficulté ressentie ou d’une interrogation sur une façon de faire, par exemple. Le déroulé et le contenu des entretiens est confidentiel.

 

Son bureau est situé au bâtiment Lavoisier. Elle y reçoit sur rendez-vous, à l’initiative de la personne qui souhaite la rencontrer. Elle peut également intervenir de façon collective, par exemple pour accompagner un service dans l’analyse de difficultés rencontrées et la recherche de solutions. Ce type d’intervention se construit au cas par cas, en fonction du contexte.

 

Contacts :

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez la contacter directement par mail : anne.pauthier@univ-eiffel.fr (de préférence) ou par téléphone (poste 80 80).

 

Référent handicap :

L’université s’est engagée dans une politique de recrutement, d’accueil et d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Cette politique s’adresse aux personnes nouvellement recrutées dont le handicap peut nécessiter la mise en place de mesures particulières afin de leur permettre d’exercer normalement les fonctions pour lesquelles elles ont été recrutées, et ce dès leur affectation.

 

Elle s’adresse également aux personnes déjà en poste qui rencontrent des difficultés dans le cadre de leur activité professionnelle, suite à un accident, une maladie ou suite à une aggravation de leur état de santé depuis leur affectation. L’établissement doit leur permettre de continuer à exercer leurs fonctions dans les meilleures conditions possibles, en leur proposant des solutions adaptées à leurs besoins particuliers.

 

L'objectif est donc d’accompagner celles et ceux d’entre vous qui, pour diverses raisons, se trouvent confrontés à une situation de handicap ou de potentielle inaptitude.

 

Si vous rencontrez ces difficultés, sachez que différents types d’aménagement ou de droits, prévus par la réglementation, peuvent vous être proposés, en fonction de votre situation.

 

Pour pouvoir bénéficier de ces aides, il est toutefois indispensable de vous faire connaître auprès de votre direction des ressources humaines de référence.

 

Contacts :

Mylène ZIMMERMANN (poste : 7597 ou mylene.zimmermann@univ-eiffel.fr) , personne dédiée à la prise en charge de ces situations, exerçant la mission de correspondant handicap, est à votre disposition pour vous recevoir et répondre à vos questions.

 

Prévention ,sécurité et santé au travail - Ergonomie du poste de travail :

Le service Santé et sécurité au travail vous informe sur les règles de sécurité liées à votre activité. Il vous aide à évaluer les risques professionnels et conduit des actions de prévention en lien avec les différents acteurs concernés (assistant de prévention, CHSCT, etc...). Il peut également vous conseiller sur le choix des équipements de protection collectifs ou individuels.

 

Depuis Novembre 2019, en partenariat avec les ergonomes de la société Ergo-Project, il vous propose également un accompagnement en matière d’ergonomie sur votre poste de travail. Afin de pouvoir vous permettre de tester plusieurs produits (souris, sièges, clavier, repose-pieds, etc..) un Showroom est à votre disposition au bâtiment Lavoisier. Les visites se font sur rendez-vous.

 

Contacts :

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez contacter directement :

par mail : laurent.sonnette@univ-eiffel.fr

par téléphone au : 01 60 95 79 60 

Information sur l'organisation de la gestion de la paie pendant cette période de confinement

Suite au directives gouvernementales concernant le confinement généralisé, nous avons été informés des mesures prises par la Direction générale des finances publiques  au sujet de la paie des agents de l'université.

La paie du mois de mars a été versée dans les conditions normales.

Pour la paie du mois d'avril et peut-être celle de mai en fonction de la durée de confinement, le montant versé sera calculé sur la base des données connues au mois de mars dans les systèmes d'information de la DGFIP (même INM, quotité et indemnités permanentes). Aussi toutes les modifications ou éléments complémentaires qui auraient du être ajoutés dans la paie à compter du mois d'avril ne pourront pas être effectuées (changement d'adresse, changement d'indice, paiement vacations administratives...)

Pour le paiement des contrats étudiants et des agents arrivants à l'université, la DRH pourra effectuer des acomptes à hauteur de 75% du salaire brut pour les agents concernés si l'ensemble du dossier est complet et à la disposition des services de gestion.

Pour le paiement des vacations d'enseignements, la DRH pourra effectuer des acomptes à hauteur de 75% du montant brut en donnant priorité aux enseignants vacataires dont le service a été validé et n'ayant pas d'employeur principal (retraité, étudiant et doctorant ou personne sans emploi).

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute autre situation qui vous semblerait critique.

Les régularisations attendues par les agents seront opérées lorsque l'activité normale reprendra auprès de la Trésorerie générale de Bobigny.

 

La Mission Arts & Culture vous accompagne durant le confinement

En ces temps troublés, l'art et la culture nous sont, plus que jamais, nécessaires. Dans l'attente de la réouverture des campus, la Mission Arts et Culture de l'université Gustave Eiffel continue de vous accompagner, durant toute la période du confinement, pour faire vivre la culture chez vous.

N'hésitez pas à rejoindre notre page Facebook : nous y partageons de nombreux bons plans repérés pour vous, des offres culturelles accessibles de chez vous, mais aussi des défis et concours pour libérer votre créativité durant les semaines de confinement.

 

Vous pouvez également nous signaler (par mail adressé à culture@u-pem.fr) vos événements et manifestations : nous nous ferons un plaisir de les relayer sur notre page.

 

A bientôt à l'adresse : https://www.facebook.com/culture.univ.eiffel/ !

 

Recommandations et informations relatives au Coronavirus

L’Université Gustave Eiffel vous informe désormais sur la situation relative au Coronavirus avec une page dédiée sur son site web : https://www.univ-gustave-eiffel.fr/coronavirus

 

Cette page vous permet de disposer de l’information de référence sur le sujet pour notre établissement.  Elle est mise à jour dès que nécessaire, la situation étant évolutive. Je vous invite à la consulter régulièrement.


Organisation temporaire de la DRH - U

Dans le cadre de la période qui s'annonce, les activités de la DRH périmètre "ex-UPEM" ont nécessairement été réorganisées.

Les équipes travailleront toutes à distance avec des contraintes variées conduisant à devoir réduire l'activité selon les modalités précisées ci-dessous.

 

I- Les activités prioritaires

La priorité est donnée:

1) A la paye des personnels titulaires, contractuels, apprentis ou en contrat étudiant.

Pour les enseignants vacataires, au regard des contraintes particulières de gestion, la priorité sera donnée aux paiements (sous réserve de contrat signé et de service fait validé dans l'application) des enseignants sous statut étudiants, doctorants, retraité ou sans emploi à compter de la paye du mois de mai (plus de saisie possible pour celle d'avril).

Si les directions de composantes venaient à identifier des situations prioritaires autres que celles citées ci-dessus, elles sont invitées à les faire connaitre à DRH-Ens_contractuels@u-pem.fr Les gestionnaires concernées étudieront la possibilité de donner suite à ces demandes qui devront rester exceptionnelles.

Par ailleurs et suite aux consignes données par la direction des finances publiques, elle-même contrainte de réduire ses activités, aucun acompte ne pourra être versé à compter de la paye de mai et ce jusqu'à reprise normale des activités.

 

2) Au suivi des campagnes de recrutement enseignants et enseignants-chercheurs

Nous sommes en attente des instructions du Ministère concernant les adaptations de la campagne de recrutement en cours des enseignants-chercheurs et des enseignants de statut second degré. Dans cette attente, les campagnes seront ou resteront ouvertes et les candidatures reçues continueront d'être traitées administrativement (vérification des conditions d'éligibilité)


Pour le moment, les campagnes d'ATER et de PAST sont prévues pour se dérouler selon les calendriers initiaux avec des modalités de sélection adaptées au contexte actuel. Un mail de Frédéric Moret sera prochainement adressé aux directions de composantes, d'unités de recherche et de commissions permanentes afin d'en préciser les modalités.

 

3) S'agissant des principales autres activités de la DRH:

Toutes les formations sont reportées


Tous les recrutements en cours de personnels BIATSS sont suspendus. En fonction de l'évolution des outils de visio-conférence peu accessibles pour le moment, certains recrutements prioritaires pourront, le cas échéant et sous réserve de l'accord des candidats, reprendre et être organisés à distance dans les semaines à venir. Les collègues en charge du recrutement reprendront alors contact avec les personnes porteuses des demandes de recrutement.


S'agissant des concours ITRF dont la campagne de candidature doit démarrer début avril, nous attendons les instructions du Ministère pour une éventuelle adaptation de leurs modalités.

 

II - Traitement des demandes:

Au regard des conditions décrites ci-dessus et afin de garantir la bonne prise en charge de vos demandes, il est conseillé de privilégier au maximum les adresses génériques suivantes:


Si la demande concerne un personnel BIATSS : drhbiatos@u-pem.fr (mail adressé à l’ensemble de l’équipe du service des personnels BIATSS)


Si elle concerne un personnel enseignant titulaire ou PAST : DRH-Ens_titulaires@u-pem.fr (mail adressé aux gestionnaires du pôle enseignants titulaire)


Si elle concerne un personnel ATER ou enseignant vacataire : DRH-Ens_contractuels@u-pem.fr (mail adressé aux gestionnaires du pôle enseignants contractuels)


Pour toute question relative à la formation : drhformation@u-pem.fr (mail adressé à la chargée de formation et l’assistante formation)


Pour toute question relative au recrutement : drh-recrutement@u-pem.fr (mail adressé aux chargées de recrutement)

 

III - Cellule d'écoute

 

Par ailleurs, pour toute difficulté d'ordre personnel ou professionnel notamment liée à l'isolement, une cellule d'écoute est mise en place. Vous pouvez donc contacter, d'abord par mail afin de convenir d'un éventuel entretien téléphonique, l'une des personnes ci-dessous selon votre choix:


Anne Pauthier, psychologue du travail


Nathalie Serpaut, assistante sociale


Perrine Watremez, DRH adjointe


Claire Corman, DRH

Page d'information Intranet sur Covid-19

Nous avons mis en place sur l'intranet Gustave Eiffel une page dédiée à la gestion de la situation que nous traversons. Vous y trouverez ou re-trouverez les informations à destination de l'ensemble des personnels et enseignants de l'Université, mises à jour régulièrement:

https://intranet.univ-eiffel.fr/communication/infos-coronavirus

 

Le site est maintenant accessible de l'extérieur des réseaux de l'Université, depuis toute adresse IP localisée en France. Vous devez être en possession de vos identifiants Eiffel.

Si ce n'est pas le cas, vous pourrez les obtenir en vous connectant à https://password.univ-eiffel.fr, en suivant la procédure ci-dessous.

Pour des raisons de sécurisation des Systèmes d'Informations, le service de création d'identifiant sera accessible uniquement

le lundi 23 et le mardi 24 mars de 08h00 à 18h00

par des adresse IP localisées en France. Saisissez l'adresse du service dans votre navigateur et vérifiez la présence d'un cadenas vert dans la barre d’adresse du navigateur.

Obtenez votre identifiant Eiffel

Connectez-vous à https://password.univ-eiffel.fr.

Renseignez votre adresse mail de votre établissement d’origine. Après avoir validé (cliquer sur « Envoyer »), un courriel vous sera adressé avec un lien* pour vous permettre de :

    Prendre connaissance de votre identifiant Eiffel

    Renseigner un mot de passe de votre choix

vous disposez à la réception du mail d'une heure pour finaliser vos identifiants.

Infos télétravail et soutien psychologique

Nous venons de passer une semaine déroutante, totalement inédite pour nous toutes et tous, dont nous sortons ce soir avec un sentiment collectif de fatigue mais – paradoxalement peut-être – de fierté.

 

Fierté de la prise en charge collective de tous les problèmes qui ont été connus, fierté de la réactivité de tous les services, toutes les composantes de formation, toutes les unités de recherche, les laboratoires, les départements. Fierté aussi de la solidarité entre personnes, et avec les étudiantes et étudiants, parfois très isolés, s’exerçant directement sans attendre l’aide que notre Université peut apporter.

 

Quelques-un(e)s d’entre nous ne peuvent pas télétravailler, pour de multiples raisons (enfants présents à la maison, absence de matériel adéquat, absence d’internet, maladie, …) et peuvent se sentir exclus ; ils ne le sont bien sûr pas du tout, et chaque organisation interne à l’Université organise un maintien des liens sociaux par tout moyen avec l’ensemble de ses personnels.

 

Nous nous dirigeons probablement vers un confinement de relativement longue durée. Le rythme soutenu (trop parfois) de cette semaine doit s’adapter maintenant aussi à notre propre résistance. Il n’est pas possible de faire autant maintenant que d’habitude, il n’est donc pas raisonnable d’essayer, au prix de votre équilibre.

 

Dès demain, un numéro d’appel gratuit vous permettant d’entrer en relation avec des psychologues externes à l’Université est mis à votre disposition, sur la page dédiée au coronavirus sur l’intranet : https://intranet.univ-eiffel.fr/communication/infos-coronavirus. Nous allons la semaine prochaine vous proposer quelques règles collectives vis-à-vis des usages du courriel et d’internet, pour nous permettre de tenir sur un terme de plusieurs semaines.

 

Plan de continuité pédagogique : nouveautés stages, étudiants à l'étranger, pédagogique en distanciel, étudiants en difficulté

Nous vous contactons une nouvelle fois pour vous informer des dernières évolutions concernant notre plan de continuité d’activité pédagogique. Certains sujets sont effectivement soulevés au fur et à mesure de la mise en place du confinement. Vous trouverez tous les documents sur le Plan de Continuité Pédagogique dans le répertoire dédié : https://nimbus.u-pem.fr/s/5cpkZiQCSxjDm9A

 

Concernant les stages

 

Vous trouverez, ci-joint, la fiche (n°6) éditée par le MESRI concernant les stages. Celle-ci liste différentes recommandations, cohérentes avec celles que nous vous mentionnions précédemment, et précise les possibilités, pour les établissements, de rompre les conventions de stage au cas où les conditions sanitaires ne seraient pas remplies. Ainsi, il me semble prioritaire de privilégier le télétravail, et s’il n’est pas possible, la suspension temporaire ou le décalage du stage. Cela permettra à nos étudiant.es de réaliser leur stage en sécurité, ce qui reste indispensable à l’acquisition des compétences professionnelles. Un avenant spécifique, dont le modèle a été établi par le ministère, permettra aux étudiant.es de formaliser les ruptures ou les modifications de stage. Vous trouverez ce modèle d’avenant en pièce jointe, et celui-ci sera accessible dès demain sur la page d’accueil de Pstage. Vu les circonstances, l’avenant pourra être rempli et signé de différentes manières : papier, scan, mail, etc (comme indiqué dans la fiche n°6). Par ailleurs, un mail va être envoyé par la présidence à tous les étudiant.es sur ce sujet.

 

En cas de maintien du stage en présentiel, durant la période de confinement, merci de remonter à la Vice-Présidence Formation et innovation pédagogique (vpep@u-pem.fr) les étudiant.es et entreprises concerné.es.

Concernant les modifications des modalités de contrôle des connaissances des séquences professionnelles que vous souhaiteriez effectuer, et si elles concernent l’ensemble de la promotion (et donc de l’UE) nous vous demandons de les faire remonter à la Vice Présidence Formation et innovation pédagogique (vpep@u-pem.fr). Nous pourrons ainsi les vérifier et les valider afin de les soumettre aux instances. Attention, si vous avez à conduire des aménagements individuels, pour quelques cas seulement, merci de privilégier le contrat pédagogique.

 

Concernant les étudiant.es actuellement à l’étranger

 

Vous trouverez, ci-joint, deux fichiers, recensant les étudiant.es actuellement en stage à l’étranger pour l’un et en mobilité académique pour l’autre. Nos services (SIO-IP pour les stagiaires et SRI-E pour les étudiant.e.s en mobilité) ont contacté ou tentent de contacter ces étudiant.es afin de s’assurer de leurs conditions sanitaires et de  leur éventuel rapatriement. Ces services vont d’ailleurs vous contacter pour savoir si vous avez eu, de votre coté, des nouvelles. En effet, il est très important, sur ce sujet qui engage la responsabilité de l’établissement et la santé de nos étudiants, de bien se coordonner et nous cherchons à avoir une information fiable et centralisée.

 

Ainsi pour les étudiants en mobilité académique, si vous recevez de quelconques nouvelles il faut impérativement les transmettre à Emmiina Virhervita (emmiina-ida-elisa.vihervirta@u-pem.fr) qui est le point de contact d’une cellule de traitement plus large englobant les services de la présidence.

 

Pour les étudiants actuellement en stage à l’étranger, si vous recevez de quelconques nouvelles il faut impérativement les transmettre à Céline Cassegrain-Petibon (celine.cassegrain-petibon@univ-eiffel.fr) qui est le point de contact d’une cellule de traitement plus large englobant les services de la présidence.

 

Concernant les modalités pédagogiques en distanciel

 

Je tiens à remercier l’ensemble des enseignant.e.s de l’université qui ont su, malgré les difficultés techniques, notamment de charge des réseaux et des serveurs, assurer la continuité pédagogique de nos formations. Pour vous accompagner plus encore dans ces pratiques pédagogiques en distanciel, le CIPEN vous transmettra demain un guide intitulé "Guide pratique pour enseigner à distance " qui contiendra des fiches (méthodes et techniques), des conseils et des tutoriels pour les enseignant.es qui débutent et celles et ceux qui souhaitent être plus à l'aise. Je vous rappelle que pour joindre le campus numérique (CIPEN), il faut privilégier la Demande de Travaux (https://ddt.u-pem.fr/) pour les titulaires et le mail (campus.numerique@u-pem.fr) pour les vacataires.

 

Concernant les étudiant.es en difficultés sociales et matérielles

 

Si vous détectez des situations d’étudiants en difficulté sociale, médicale ou matérielle, merci de contacter au plus vite la Vice Présidence Vie Étudiante (vpec@u-pem.fr).

Nous sommes également en cours de recensement des étudiants ne disposant pas de moyen numérique suffisant pour assurer une continuité pédagogique mais si vous êtes au fait de telles situations, merci de les remonter à Karine Marot (karine.marot@univ-eiffel.fr)

 

PJ: 

Mobilités en cours

Situation stagiaires à l'étranger

Avenant convention 

Fiche 6 stage

Appel à la solidarité / ordinateur

Nous essayons de nous organiser pour que nos étudiantes et étudiants puissent continuer à bénéficier de nos enseignements pendant cette période de confinement.

Nous recensons les étudiantes et les étudiants qui ne disposent pas d'ordinateur personnel et nous faisons appel à la solidarité pour leur en prêter. Nous n'en avons pas suffisamment en stock.

Si vous avez la possibilité de prêter un ordinateur que nous n'utilisez pas, pouvez-vous remplir le document qui se trouve derrière ce lien :

 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfq9yVKtUVW_rtQYA0w8T_7oZNO10kIwLMjpukttG6J5zs5dg/viewform?usp=sf_link

Recrudescence de cyberattaques : adoptez les bons réflexes

Les services de l'état en charge de la surveillance de la cybercriminalité nous ont fait part d'une recrudescence de cyberattaque utilisant la communication autour du coronavirus comme vecteur d'attaque.

Comme à chaque événement exceptionnel, je souhaite ainsi vous alerter sur le fait que les cybercriminels vont chercher à tirer profit de la situation générée par le coronavirus.  Cette situation représente en effet une aubaine pour les cybercriminels, qui jouent sur les précipitations et la baisse de vigilance des personnes pour les abuser.

Afin de nous préserver, il est donc primordial de redoubler d’attention pour ne pas tomber dans ces pièges. Je vous remercie de lire attentivement les recommandations ci-dessous.


Quelques pièges à éviter et bonnes pratiques à appliquer


Méfiez-vous des messages (mail, SMS, chat…) ou appels téléphoniques d’origine inconnue ou inattendus
L'hameçonnage (ou phishing) reste le premier vecteur d’attaque pour vous dérober des informations personnelles, professionnelles ou bancaires en vous attirant sur de faux sites officiels…Ces messages peuvent également contenir une pièce jointe malveillante (virus) ou vous inciter à vous rendre sur un site piégé pour bloquer votre terminal, voire chiffrer vos fichiers et vous réclamer une rançon pour en retrouver l’accès (rançongiciel ou ransomware).
Face à ce type de messages, ne cliquez pas sur les liens, n’ouvrez pas les pièces jointes. En cas de doute, confirmez en contactant directement l’organisme qui prétend vous l’avoir envoyé.

Ne téléchargez des applications que depuis les sites ou magasins officiels des éditeurs
Dans le cas contraire, vous prendriez le risque d’installer une application piégée qui pourrait vous dérober vos informations personnelles ou bancaires, voire infecter votre machine avec un rançongiciel (ou ransomware).
Évitez également tous les sites qui proposent « gratuitement » des applications payantes et qui sont généralement piégées.

Vérifier la fiabilité et la réputation des sites que vous visitez
Avant de fournir des informations personnelles ou bancaires, assurez-vous du sérieux du site sur lequel vous comptez vous inscrire ou commander en consultant les avis et en recherchant sur votre moteur de recherche d’éventuelles malversations connues : faux sites de ventes de masque chirurgical (FFP2), de gel hydroalcoolique, de téléconsultation médiale, de médicaments miracles ou de vaccins expérimentaux.
Au moindre doute, abstenez-vous !

Soyez vigilants face aux fausses informations
Pour rester informé sur la situation, consultez le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
Faites également attention aux appels aux dons frauduleux.

Soyez attentifs aux fausses commandes ou aux modifications de virements bancaires frauduleux
Avec l’accroissement de la dématérialisation des procédures, certains escrocs usurpent l’identité d’un employé pour récupérer son salaire ou d’un fournisseur pour régler les factures ou encore d’un dirigeant sous le sceau du secret. Avant toute prise en compte de commande suspecte, de demande de changement de RIB ou de demande de virement « exceptionnel », faites confirmer en contactant directement le demandeur et faites valider l’opération par votre hiérarchie.

Ne baissez pas la garde, au contraire, montez-là ! Appliquez les gestes élémentaires de cybersécurité pour rester au mieux protégés
– Ne vous précipitez pas et prenez toujours le temps de la réflexion/confirmation
– Faites régulièrement des sauvegardes de vos données (ordinateurs, téléphone…) et gardez en une copie déconnectée
– Appliquez les mises à jour de sécurité sur vos équipements connectés (serveurs, ordinateurs, téléphones…) dès qu’elles sont disponibles
– Utilisez des mots de passe uniques et solides et activez la double authentification chaque fois que possible.

Dès que vous avez le moindre doute, ne laissez pas votre PC sur un réseau. Débranchez-le immédiatement.

Vos contacts pour tout signalement :
jean-paul.mizzi@univ-eiffel.fr
Fabrice Lorrain (via la demande de travaux)
christian.jobic@univ-eiffel.fr

Annonce du Président de la République relative à la réduction de nos déplacements et de nos contacts

Le Président de la République vient d’annoncer le renforcement des mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts à partir du 17 mars, midi.

Cette décision a pour objectif de limiter la transmission du virus et de permettre l’étalement du pic de personnes malades afin de pouvoir les prendre en charge dans les meilleures conditions possibles. La meilleure manière dont vous pouvez aider les soignants est de respecter scrupuleusement ce confinement, en restant chez vous.

 

Cette situation est inédite sur le plan des organisations de travail : vous n’êtes pas pour autant seul et sans emploi. Votre structure habituelle d’accueil est toujours en place, vos correspondants aussi, accessibles par téléphone ou mail, selon les modalités d’échanges dont vous pourrez convenir ensemble.


Si vous pouvez télétravailler, faites-le, cela permettra à d’autres de pouvoir aussi continuer à travailler et facilitera le retour à la normale à la fin du confinement. Cela permettra également de préserver les liens sociaux que nous trouvons dans nos relations de travail mais de vous occuper l’esprit si vous en aviez besoin. Cependant, certains collègues peuvent se retrouver en difficulté, en étant isolés, en étant inquiets pour leur avenir professionnel, en ayant en fait besoin de parler à quelqu’un. Quelle que soit la raison, si vous pouvez, aidez-les et soutenez-les (par téléphone ou visio, bien sûr !) et si vous le jugez nécessaire, prévenez la cellule de veille coronavirus@univ-eiffel.fr et nous chercherons à vous donner des réponses adaptées.


Certains d’entre vous, par leur télétravail, vont par ailleurs permettre au collectif de mieux passer cette épreuve (par exemple en assurant la paie, en payant nos fournisseurs pour ne pas aggraver une situation sérieuse pour eux ou en assurant au mieux le suivi pédagogique des étudiants).

Je vous remercie de tout ce que vous faites et pourrez faire au service du collectif.


Face à cette situation, j’ai décidé de prendre ce jour l’arrêté n°2020-103 portant fermeture exceptionnelle de l’Université Gustave Eiffel, que vous pouvez consulter en document joint à ce message ainsi que sur l’Intranet.


Je vous remercie de respecter strictement les interdictions de circulation : notre santé, celle de nos proches, et celle de la population, sont entre nos mains.

Je nous souhaite collectivement d’être peu touchés par cette maladie, et de passer ces prochaines semaines de la manière la moins désagréable possible. Bon courage à toutes et tous.

Précisions sur l’organisation du temps de travail des personnels BIATSS à compter du lundi 16 mars 2020

Suite aux messages de la présidente par intérim du 13 mars sur les lignes directrices du plan de continuité de l’université Gustave Eiffel et du 15 mars sur le renforcement des mesures prises, voici quelques précisions relatives au domaine RH – périmètre ex-UPEM:


A compter du lundi 16 mars, chaque personnel BIATSS pourra se voir appliquer l’une des dispositions suivantes :


- Soit être en capacité de venir travailler ponctuellement sur site si sa présence est impérativement requise par l’une des activités prioritaires autorisée par la présidence de l’université


- Soit être en télétravail selon un régime dérogatoire à celui mis en place depuis 2 ans au sein de l’UPEM. Dans ce cas, les modalités d’organisation et d’activités télétravaillées seront définies entre l’agent et son supérieur hiérarchique, étant entendu que durant cette période et en raison du contexte national, le télétravail pourra se combiner avec des impératifs personnels, notamment de garde d’enfants. Les personnels en télétravail seront exceptionnellement autorisés à utiliser leurs outils personnels.


- Dans toutes les autres situations, les personnels bénéficieront d’une autorisation spéciale d’absence. Dans ce cas, le document d’autorisation d’absence habituel pourra être utilisé. Un simple accord par mail pourra également suffire.


Ces différentes dispositions peuvent être combinées autant que nécessaire sur une même journée ou sur une même semaine.


Pour toute difficulté, la direction des ressources humaines reste à votre disposition, de préférence par mail à drhumlv@u-pem.fr


Précisions sur les moyens informatiques du plan de continuité de l'Université Gustave Eiffel

Pendant la période à venir, les activités du CRI sont impactées mais les services du SI de l'Upem et d'Eiffel sont maintenus en l'état. 

 

L'assistance se fera exclusivement via la demande de travaux accessible depuis l'environnement numérique de travail ( https://ent.u-pem.fr ) dans l'onglet applications ou directement via https://ddt.u-pem.fr

 

Vous trouverez toutes les informations pratiques et techniques sur le site web du CRI  https://cri.u-pem.fr

 

Comme tous les services, la présence des personnels du CRI n'est pas autorisée et il n'y aura pas d'accueil du public. 

 

Les demandes seront traitées selon les priorités fixées par la direction de l'établissement et l'accompagnement des personnels en travail à distance sera privilégié.

Au vu des fortes sollicitations attendues liées au travail à distance, nous vous remercions d'utiliser les moyens mis à votre disposition de manière mesurée et de vous déconnecter si vous ne les utilisez plus. 

Renforcement des modalités du plan de continuité de l'Université Gustave Eiffel

Le passage de notre pays en stade 3 épidémique, accompagné des décisions annoncées samedi soir par le Gouvernement, m’amène à renforcer significativement les modalités du Plan de continuité de l’Université Gustave Eiffel dont je vous avais fait part vendredi après-midi.

 

Les priorités sont maintenues : le paiement des salaires sera assuré, la continuité pédagogique également (sous des formes nécessairement adaptées), seules les activités de recherche ne pouvant souffrir d'aucune interruption seront maintenues, et nous règlerons nos fournisseurs en attente pour éviter de les mettre encore plus en difficulté.

 

Une partie très importante de ces activités-là peut être assurée en télétravail ; les personnels qui en sont en charge bénéficieront d’une priorité d’accès aux matériels et réseaux nécessaires.

 

Les autres activités seront soit effectuées en télétravail, soit retardées, soit annulées. Je demande donc à toutes et à tous, ainsi qu’à chaque responsable de campus, de composante ou de service, de limiter au maximum la présence physique des personnels dans leur lieu habituel de travail. Les personnes présentes ne doivent pas partager le même bureau et les échanges en présentiel doivent être limités au maximum. Nous passerons donc autant que possible par des procédures dématérialisées.

 

Je demande également à chaque responsable de campus, de composante ou de service de limiter au maximum sa propre présence sur son lieu habituel de travail : sauf dérogation par la présidence, moins d’un jour de présence par semaine. Pour appliquer cette consigne au niveau de la présidence de l’université et en tenant compte de sa situation spécifique, au maximum deux d’entre nous : Gilles Roussel, Frédéric Moret, Philippe Demange, Valérie Baudère, Sandra Vié et moi-même, seront présents un jour donné, partageant notre temps entre les locaux du Bois de l’Étang et de Bienvenüe ; nous resterons tous bien sûr accessibles par mail et par téléphone.

 

A partir de lundi midi, certains bâtiments des campus - dont la liste vous sera envoyée avant ce soir - seront fermés. Si vous êtes concernés par une fermeture de bâtiment, vous pourrez venir chercher avant lundi midi les affaires ou documents vous étant absolument nécessaires, et le cas échéant vider votre bureau ou un réfrigérateur de denrées périssables. Les accès seront filtrés, les cartes professionnelles pourront être demandées aux entrées de certains bâtiments.

 

En particulier, sur les campus de Marne-la-Vallée, Serris et Meaux, les bâtiments Érasme, Rabelais, Ader, Ada Lovelace, ceux de l’IUT, le gymnase, la bibliothèque Georges Perec et la Maison des étudiants, sont fermés dès lundi matin : si vous avez à récupérer impérieusement quelque chose dans l’un de ces bâtiments-là, merci de contacter le poste de garde du bâtiment Copernic au 01 60 95 74 93 afin que nous puissions vous organiser un accès ponctuel. Ultérieurement, tous ces bâtiments fermés seront désinfectés et l’accès, toujours ponctuel, ne pourra se faire que sur demande. Les personnels habituellement accueillis dans ces bâtiments et qui devraient absolument venir travailler, seront accueillis dans les bâtiments qui resteront ouverts, et ils devront pour cela se faire connaître auprès de Philippe Demange ou de Valérie Baudère.

 

Les bâtiments restant ouverts seront désinfectés deux fois par semaine (poignées de porte, surfaces de table ou de bureau, téléphone, clavier, souris, bras de fauteuils, installations sanitaires, badgeuses …). Les campus pour lesquels une intensification du ménage ne peut être réalisée mettront à disposition des produits désinfectants pour que vous puissiez y procéder, civiquement, vous-même.

 

Les restaurants administratifs seront fermés dès lundi, à l’instar des cafés et des restaurants. Si vous devez venir travailler, pensez à apporter de quoi faire une pause déjeuner, et vous désaltérer. Selon ce que vous apportez, venez avec une glacière individuelle (pas de mélanges dans les frigos) ou/et une boite/sac étanche pour contenir vos denrées, qui vous permettra ensuite de rapporter les déchets chez vous.

 

Les stagiaires et apprentis que nous accueillons ne doivent pas venir travailler. Leur rémunération continuera d’être assurée.

 

La construction du dispositif électoral de l’Université Gustave Eiffel est interrompue. Les élections se tiendront plus tard, naturellement, mais nous ne savons pas encore quand nous pourrons les organiser dans de bonnes conditions.

 

Ces instructions feront l’objet d’ajustements au fur et à mesure des retours des campus, des composantes et des services. Elles vous donnent déjà les principes qui devront être tenus. Le bon sens sera souvent le meilleur guide pour les appliquer. Il nous va falloir trouver un nouveau mode de fonctionnement, à un niveau de production évidemment plus faible, mais tenable et supportable pendant quelques semaines, voire quelques mois. Les premiers jours pourront être un peu bousculés, mais nous trouverons tous ensemble comment nous organiser au mieux, pour vous protéger et protéger vos proches, vos collègues et l’ensemble de la population.

 

L’ensemble de la Nation est mobilisé pour limiter la transmission du virus. Des mesures générales seront prises par le Gouvernement pour régler les problèmes liés aux différents délais sur lesquels nous nous étions engagés.

Annonce du Président de la République relative à la fermeture des universités

Dans le contexte épidémique que nous traversons, le Président de la République a annoncé la fermeture de tous les établissements d'enseignement en France, dont les universités, à partir du lundi 16 mars prochain et jusqu'à nouvel ordre.

 

L’Université Gustave Eiffel tient actuellement la réunion de sa cellule de crise.

 

Nous vous communiquerons dès que possible les mesures liées à l'organisation de l’établissement et les modalités du plan de continuité d’activité applicable à compter de lundi 16 mars.

 

La page https://www.univ-gustave-eiffel.fr/coronavirus sera actualisée en conséquence.

 

 

Lignes directrices du plan de continuité de l'Université Gustave Eiffel

A la suite des annonces du Président de la République du 12 mars, vous trouverez, ci-après, les lignes directrices du plan de continuité pour notre université, comme proposées par la cellule de crise réunie vendredi 13 mars. Ces mesures et consignes ne concernent pas les étudiantes et étudiants, qui feront l’objet d’une information spécifique, dont vous serez destinataires pour information.

 

La fermeture complète de l’université n’est pas à l’ordre du jour au-delà des activités pédagogiques en face à face. Il reste souhaitable de ne pas rendre nécessaire systématiquement la présence de tous les personnels sur les différents campus de l’université, afin d’appliquer les recommandations du Gouvernement (préconisations d’hygiène, d’isolement en cas de contamination, de distance minimum à conserver avec vos collègues). Vous êtes le premier acteur de votre santé.

 

Le plan de continuité de l’activité reposera sur quatre priorités : assurer la paie des personnels, maintenir les expérimentations ne pouvant souffrir d’interruption, assurer au mieux la continuité des formations avec les outils d’information à distance, et assurer le règlement des factures aux fournisseurs.

 

En conséquence, les demandes suivantes sont transmises aux responsables des composantes et services :

 

1.    Constitution d’un plan de continuité par composante et service, sur les principes suivants :

 

Réduction du nombre de personnes pouvant être simultanément présentes dans la composante ou le service, en envisageant un roulement.

Lorsque cette organisation amène à une position de travailleur isolé, les règles habituelles s’appliquent (notamment, quand cela est possible, obligation du port d’un équipement de travailleur isolé, en prévenant le service de sécurité chargé du bâtiment). En l’absence d’un tel équipement, l’organisation prévue doit être changée.

 

Lorsque cela est possible, le télétravail sera privilégié. Les accès internet n’ont en revanche pas été dimensionnés pour supporter un trafic de données du type de celui constaté sur les réseaux internes ; il est préférable de limiter les accès VPN par exemple au strict nécessaire pour ne pas handicaper vos collègues.

Les personnels ne pouvant télétravailler et n’étant pas présentes sur leur site habituel de travail devront se déclarer en autorisation spéciale d’absence.

Chaque responsable de composante ou de service adressera pour le 16 mars midi à l’adresse coronavirus@univ-eiffel.fr son projet de plan de continuité.

 

2.    Personnels concernés et décisions générales :

 

Par personnels, on entend : les permanents et temporaires de l’établissement, quel que soit leur statut et leur position, les personnels mis à disposition ainsi que les doctorants, les stagiaires et les apprentis employés par l’université.

 

Les professeurs émérites, visiteurs, chercheurs associés ne seront pas autorisés à accéder aux locaux, pour ceux qui resteront ouverts. Les stagiaires continueront à être rémunérés comme s’ils étaient présents s’ils ne peuvent venir.

 

Les personnes devant garder leurs enfants resteront chez eux, soit en télétravail soit en autorisation exceptionnelle d’absence ; ils ne seront bien entendu pas autorisés à accéder aux locaux avec leurs enfants.

 

Il est recommandé aux personnes de santé fragile de rester chez elles, soit en télétravail soit en autorisation exceptionnelle d’absence, et de ne pas participer à la rotation pouvant être mise en place dans leur composante ou leur service. Une démarche de sensibilisation et de repérage des personnes en situation de fragilité face au virus, en lien avec la médecine préventive et de prévention, a déjà été engagée.

 

Les manifestations ou réunions associant des invités extérieurs (sauf soutenance de thèse et comité de sélection pour lesquels des décisions particulières seront prises), ainsi que les déplacements en France (y compris entre campus) sont annulés sauf nécessité avérée. Cette consigne sur les déplacements vient compléter celles que je vous ai transmises le 4 mars dernier concernant les voyages à l’étranger.

 

3.    Adaptation à chaque campus de l’université Gustave Eiffel

 

Un message concernant les personnels de chacun des campus leur sera adressé par le directeur du campus ; ce message indiquera les dispositions particulières (restauration collective, relations avec des établissements hébergés ou hébergeurs, filtrage éventuel pour contrôler les entrées, …) qui sont propres à ce site.

 

Un message plus technique vous sera adressé par certaines directions (par exemple DRH, informatique) ou vice-présidences (notamment recherche, formation, étudiants).

Nouvelles dispositions relatives au Coronavirus

Compte-tenu du caractère très évolutif de l’épidémie de COVID-19, les recommandations du ministère des Solidarités de la Santé (MSS) ont été mises à jour pour les personnes de retour de zone d’exposition, zone où une transmission communautaire du virus est décrite. Ainsi, le MSS émet des recommandations  pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Dans les 14 jours suivant le retour, les mesures suivantes sont préconisées par le MSS :

Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;

Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;

Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...) ;

Surveillez votre température 2 fois par jour ;

Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;

Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;

Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;

Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).

Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer

Contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant le voyage

Éviter tout contact avec votre entourage et conservez votre masque ;

Ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

 

En France, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) recommande de reporter tout déplacement vers la Chine qui ne revêt pas un caractère essentiel en raison des mesures de confinement et restrictions imposées par les autorités locales.

Par ailleurs, le MEAE, dans la page des conseils aux voyageurs relative à l’Italie, mentionne les restrictions prises par les autorités italiennes dans 11 communes (Codogno, Casapusterlengo, Castiglione d’Adda, Maleo, Fombio, Bertonico, Castelgerundo, Somaglia, San Fiorano, Terranova dei Passerini et Vo Euganeo).

Par conséquent, tenant compte de ce contexte, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation recommande donc à ses établissements, universités et écoles de :

Reporter tout départ d’étudiants, de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de personnel administratif, vers la Chine qui ne revêt pas un caractère essentiel

Recommander aux étudiants, chercheurs, enseignants-chercheurs et personnels en mobilité en Chine d’envisager d’interrompre temporairement leur séjour en attendant l'amélioration des conditions locales

Reporter tout départ vers l’Italie du nord compte tenu des restrictions mises en place localement (Lombardie et Vénétie)

Reconsidérer la pertinence d’un voyage dans les zones d’exposition

Différer de 14 jours, période correspondant à la période d’incubation du virus, l’accueil des étudiants, chercheurs, enseignants-chercheurs et personnels revenant des zones d’exposition (Chine continentale, Hong-Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud et régions de Lombardie et de Vénétie en Italie) dans les lieux collectifs.

Concernant spécifiquement l’accueil des étudiants revenant des zones d’exposition dans les centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), il est conseillé de différer l’accueil compte-tenu du caractère évolutif de la situation. A  défaut, il convient de privilégier pendant 14 jours un accueil dans une zone dédiée de la structure, avec port du masque chirurgical lorsqu’il y a un contact avec une autre personne ou une sortie. La restriction des accès aux zones collectives comprend le restaurant universitaire.

Enfin, la prise en charge de la problématique COVID-19 ne se résumant pas, dans le périmètre du ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation, à une prise en charge sanitaire, il convient notamment d’apporter une attention particulière aux actes xénophobes qui pourraient être liés à la situation. Les référents racismes doivent s’engager en ce sens et mettre en œuvre les mesures qu’ils jugeraient utiles.

Par ailleurs,  sont à votre disposition :

le site d’information du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

les conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination

la FAQ de l’OMS : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

Enfin, à destination du grand public, un numéro vert (0 800 130 000) a été mis en place par le ministère des solidarités et de la santé, ouvert de 09h00 à 19h00 sept jours sur sept. Cette plateforme téléphonique n’est néanmoins pas habilitée à dispenser des conseils médicaux qui sont assurés par les  SAMU-Centres 15.