moteur de recherche

CROUS

[COVID-19] Communiqué des CROUS

 

Les circonstances exceptionnelles que connait notre pays nous amènent toutes et tous à prendre des mesures, qui évoluent de jour en jour.
Il nous importe de porter précisément à votre connaissance les modalités de gestion des évènements actuels au sein du réseau des Crous.

Vous trouverez ainsi ci-dessous des éléments par champ de mission :

  • En matière de restauration : au regard à la fois des décisions nationales concernant ce champ d’activité et de la fermeture des établissements d’enseignement supérieur pour ce qui concerne leur activité de formation en présentiel, depuis ce lundi, la restauration assise n’est plus assurée. Lorsque l’organisation le permettait et que les besoins des étudiants étaient plus significatifs, des espaces de vente à emporter ont été maintenus. Du fait des décisions du Président de la République hier soir, visant à limiter les déplacements et les regroupements, la restauration des étudiants, quelle que soit sa forme, ne pourra désormais plus être assurée.
  • En matière d’hébergement :
    • Les étudiants, qu’ils soient nationaux, ultramarins ou internationaux ont été invités, depuis vendredi, à rejoindre leur domicile familial, afin de leur éviter de rester dans leur logement de manière isolée, d’autant que nous ne pouvons pas maintenir d’activités collectives. Ils le sont également depuis les annonces du Président de la République du 16 mars, dans la limite de la compatibilité avec l’interdiction de déplacements.
    • Cependant, cela ne signifie en aucun cas que ceux qui souhaitent rester pour des raisons qui leur appartiennent, seront contraints de partir. Ils continueront à être accueillis dans nos résidences qui demeurent ouvertes. Dans ce contexte, une mesure forte vient d’être décidée en accord avec la ministre. Elle consiste à ce que lorsque les étudiants quittent leur logement, même sans avoir eu le temps de le libérer de tous leurs effets personnels (ce qui revient à bloquer le logement et à nous interdire de l’attribuer à un autre résident), le préavis contractuel d’un mois ne s’applique pas, les résidents ne payant plus leur loyer à compter du 1er avril. Pour cela, il importe que les étudiants signalent leur départ, même à postériori.
      A noter que, pour l’instant, une grande majorité des étudiants n’a pas quitté son logement, mais qu’une très grande disparité se vérifie selon les territoires. Dans tous les cas, au regard à la fois du taux d’occupation qui demeure élevé, comme de la disparité du parc, il est quasi impossible à ce stade, d’envisager des changements de logements (d’une chambre vers un studio qui se serait libéré) ou des regroupements d’étudiants dans une même résidence.

      Dans toute la mesure du possible, les étudiants qui souhaiteront retrouver un logement lorsque les activités de formation reprendront, seront accueillis dans nos résidences.
    • Enfin, si des étudiants malades étaient logés dans nos résidences, conformément aux recommandations sanitaires valables à date, il importe en premier qu’ils prennent l’attache de leur médecin et se signalent à l’administration de leur résidence, afin que le Crous soit en capacité de les accompagner, y compris au plan des besoins premiers d’alimentation et de fourniture des produits de première nécessité.
      Il importe aussi qu’ils aient une attitude très respectueuse des gestes barrière.

Coronavirus, que faire face aux premiers signes ?Coronavirus, que faire si la maladie s'aggrave ?

NB : Les instructions des autorités sanitaires sont relayées par les Crous
    Retrouvez ces infographies sur les comptes du ministère chargé de la Santé.

 

  • En matière de bourses sur critères sociaux, nous avons placé en toute première priorité, au niveau du CNOUS comme de chacun des CROUS, qu’il n’y ait aucune interruption dans la procédure d’instruction des dossiers comme de mise en paiement, de bout en bout de la chaîne (des Crous aux Directions régionales des finances publiques). Même si les personnels sont contraints à télétravailler, les plans de continuité d’activité permettent de l’assurer.
  • En matière de soutien social et d’aides spécifiques, les assistantes sociales demeurent mobilisées, mais les échanges avec les étudiants sont limités aux contacts téléphoniques ou numériques (messagerie électronique, skype).

Le Cnous et les Crous vous remercient chaleureusement de contribuer à diffuser ces éléments d’information largement auprès des étudiants.

N’hésitez pas à consulter ce post facebook qui explicite ces dernières informations, et à suivre le compte Etudiant.gouv pour être tenu.e au courant des informations utiles.

Augmentation des tarifs du CROUS

Nous vous informons de l’augmentation des tarifs du CROUS. En effet, le tarif repas des personnels hors subvention de l’Etat et des établissements, initialement fixé à 6,50 euros hors taxe, a été porté à 7,00 euros hors taxe à compter du 1er septembre 2019.

Vous trouverez ci-dessous le détail de ces nouveaux tarifs adoptés par le conseil d’administration en sa séance du 12 décembre 2019.